Mayer LOSCHNER

Mayer LOSCHNER © ADHV

Mayer LOSCHNER [LOESCHNER], dit « Moritz »,

 57 ans,

ex-autrichien,
Arrêté à:Chalus, convoi 27

Mayer [Meyer] dit « Moritz » est né le 13/09/1884 à Kety en Pologne.

Il est le fils d’Adolphe (feu) et de MEIGER [NEIGER] Rosa (voir aussi la fiche Vad Vashem établie par son arrière petite fille).

Il avait épousé Sarah Marya (ROTTERMAN) à Vienne le 16/03/1920. Avec elle il avait eu deux filles, Ruth et Hedwige (11/02/1921, Vienne). L’aînée, déjà mariée ne suivit pas le reste de la famille et resta avec son mari, Isidor KELLER qui était fourreur à Nice au 7 rue Croix de marbre.

Durant les années 1920, la famille vivait à Vienne en Autriche. Mayer y était commerçant.

Elle fuit l’Autriche après l’Anschluss le 21/02/1939 et arrivent en France le lendemain. Elle s’installe d’abord à Paris, 13, rue de Trévise (IX° arr.) où elle attend en vain de pouvoir émigrer aux États-Unis.

On sait en effet que durant cette période, le couple avait  fait des démarches au consulat des États-Unis à Lyon afin d’obtenir un visa en date du 19/07/1940 et qu’il avait par ailleurs initialement reçu un « avis favorable ». Mais par la suite cette émigration ne fut visiblement plus possible.

Alors que la guerre éclate, la famille rejoint ensuite Limoges le 13/09/1939. Elle s’installe d’abord au 194, Faubourg d’Angoulème, puis au 8, Av. Foucaud.

Meyer est quant à lui d’abord  interné au camp de la Braconne (Brie, Charente) le 20/05/1940 (à l’époque, il s’agit d’un camp d’internement pour ressortissants allemands, autrichiens ou apatrides), puis est  transféré dans celui de Saint-Germain-les-Belles (Haute-Vienne) le 02/08/1940. Libéré (à condition d’être assigné à résidence et de justifier de ressources suffisantes), il  rejoint alors sa femme et sa fille à Limoges.

C’est alors que la famille est expulsée de Limoges au printemps 1942 et  se rend à Chalus le 9/04/1942.

On sait que Mayer avait fait des démarches pour émigrer aux Etats-Unis dès le 19/07/1940, en vain. Il avait également une soeur à Nice (du nom de SHOMBERG) qui lui apportait une aide financière pour vivre.

C’est donc à Chalus que la famille ( à l’exception d’Hedwig qui ne vivaient plus avec eux à l’époque) sont arrêtés le 26 aout 1942 puis déportés (sans retour) par le convoi 27.

© Fanny DUPUY

Sources:

  • ADHV
  • Site de Yad Vashem
  • Mémorial de la Shoah
Commentaires récents
    Contact
    Partagez la page:

    Laisser un commentaire